☰ Menu eFinancialCareers

Ces 10 hedge funds qui recrutent activement

More Singaporeans needed in top front-office jobs

More Singaporeans needed in top front-office jobs

L’année a bien commencé pour le secteur des hedge funds, avec des performances positives enregistrées pour la vaste majorité des stratégies, selon les données publiées par EDHEC Risk. Le recrutement se montre à nouveau actif alors qu’un certain nombre d’institutions affichent une image conquérante pour 2013. Voici une sélection des 10 fonds les plus convaincants en la matière.

1- Balyasny Asset Management

Ce hedge fund multistratégie avec une approche ‘global macro’ est basé à Chicago. Doté de 3,8 milliards de dollars sous gestion, il a été lancé par Dmitry Balyasny en 2001. C’est l’un des fonds du secteur à s’être montré les plus actifs en matière de recrutement en ce début d’année. Et il ne semble pas en avoir fini. En février, Maulin Shah ancien dirigeant de Perry Capital a rejoint le bureau de New York pour diriger un nouveau fonds event-driven, et Mark Cusumano a été embauché dans l’équipe de San Francisco en janvier. Les deux hommes devraient embaucher une équipe d’analystes pour les aider dans leur travail.

Le fonds compte actuellement environ 180 collaborateurs et cherche actuellement 15 nouveaux collaborateurs. Parmi eux, figurent un poste d’analyste crédit long-short à Chicago, un poste d’analyste quantitatif  long-short, un analyste spécialiste du secteur des hautes technologies, et un analyste investissement long-short, ces trois derniers postes étant basés à New York. Un porte-parole s’est refusé à commenter ces plans de recrutements, gérés sans prestataire extérieur.

2 – Lutetium Capital

Paul S. Greenberg, le co-fondateur de Trilogy Financial Partners (1,13 milliard de dollars d’encours) prévoit de lancer un hedge fund au printemps, le Lutetium Capital, selon Hedge Fund IntelligenceL’équipe est discrètement en train de se constituer. En janvier, Michael Carley, responsable du trading chez Trilogy a rejoint le nouveau fonds. Matthew Glass, ancien associé de Colbeck Capital Management a pris les rennes de la recherche. John Dyment, ancien responsable de la distribution chez UBS pour les hedge funds a pris le poste de chief operating officer, tandis que l’ex-Goldman Sachs Justin Mauskopf, analyste senior spécialiste des opérations de due diligence chez Aksia, a pris la direction financière. Le hedge fund est en train d’établir son siège à Stamford, près de New York, et pourrait encore chercher à poursuivre son developpement ailleurs. La société n’était pas joignable pour commenter. 

3.         Man Group

Man Group a été plus associé à des licenciements qu’à des recrutements ces deux dernières années, après avoir supprimé 400 emplois en 2011 avec l’anticipation de nouvelles réductions d’effectifs l’an passé alors que le groupe annonçait vouloir sabrer à nouveau 100 millions de livres dans ses coûts. Les changements au niveau du management, impulsés par le nouveau directeur général Emmanuel Roman, s’accompagnent cependant d’un changement de stratégie en matière d’embauche. Le FT suggère qu’AHL, le fonds quantitatif phare de Man Group actuellement en difficulté, est sur le point de lancer une vague de recrutements.

Man Group a refusé de commenter davantage, mais on note quelques timides signes de vie sur son site carrières : 12 offres de poste sont visibles, dont un poste de gestionnaire quantitatif et un poste d’analyste quantitatif à Londres. La majorité des emplois sont des postes IT.

4.         Saba Capital Management

Le fonds de 5,3 milliards de dollars lancé par l’ancien trader dérivés de Deutsche Bank Boaz Weinstein a été largement médiatisé l’an dernier pour avoir contribué à creuser le trou de 2,3 milliards de dollars dans le bilan de la banque JPMorgan provoqué par la   “baleine de Londres” Bruno Iksil. Depuis le début de l’année, son fonds offshore a vu sa valeur augmenter de 3,9%, ce qui en fait l’un des fonds les plus performants du moment, selon Bloomberg.

Saba Capital Management embauche. Aux Etats-Unis, il a recruté Gabriel Roberts, l’ancien chef de trading global index de Citigroup, ainsi que Paul Kazarian de la Royal Bank of Canada. En Grande-Bretagne, Saba a débauché chez Barclays Arup Ghosh comme trader sur les marchés de crédit en janvier, rejoint par William Staddon d’UBS comme trader assistant.  Saba n’a pas souhaité répondre à nos solicitations.

5. Blackstone Alternative Asset Management

Ok, Blackstone n’est pas un hedge fund. Il a néanmoins recruté des specialists pour sa division Alternative Asset Management, histoire d’allouer une partie de ses 46 milliards de dollars d’encours à une sélection de hedge funds. En février, BAAM a embauché comme managing director Anthony Maniscalco, qui vient du département Institutions Financières de la banque d’investissement de Barclays. J. Tomilson Hill, vice-président de Blackstone et président et CEO de BAAM, a déclaré que l’entreprise anticipait une “augmentation significative des effectifs en 2013“. Un porte-parole de l’entreprise a refusé de commenter davantage.

6. J. Goldman & Co.

Cette entreprise dotée de 895.6 millions de dollars d’encours compte 35 professionnels de l’investissement basés au siège à New York, selon le registre de la SEC. Une poignée de nouvelles recrues suffit forcément à lui attribuer des velléités de développement. Hedge Fund Alert a précisément indiqué l’embauche de trois nouveaux collaborateurs au sein de son équipe d’investissement en janvier. David Dove, précédemment chez Catapult Capital, a rejoint la société en tant que portfolio manager spécialiste de l’industrie chimique ; Neal Chandoke a été débauché chez SAC Capital pour prendre le poste d’analyste sur les biens de consommation et Bo Yang, venant de Guggenheim Partners a pris le poste d’analyste en charge du secteur des transports. Contacté, un porte-parole de l’entreprise a décliné tout commentaire.

7. Guggenheim Global Trading

Doté de 170 milliards de dollars d’actifs sous gestion, Guggenheim Partners vise une croissance importante de ses effectifs à Chicago, avec 200 recrues prévues cette année. Les embauches pour sa filiale de gestion alternative Guggenheim Global Trading sont certes limitées, amis restent néanmoins significatives en proportion de ses effectifs. La structure emploie actuellement 15 portfolio managers et prévoit d’en embaucher 10 de plus cette année pour son fonds de couverture multi-stratégies, ont déclaré à Bloomberg Loren Katzovitz et Patrick Hughes, associés chez Guggenheim Partners.

8. Scipion Capital

Basé à Londres, Scipion Capital, spécialiste du marché des commodities en Afrique, n’a que cinq employés inscrites au registre de la FSA, dont le fondateur et responsable de l’investissement Nicolas Clavel et Kukielski Anthony, responsable financier, en charge de l’origination du trade finance.

Rien de très spectaculaire, mais ce hedge fund prévoit un développement en ligne avec ce que Clavel a appelé un “énorme intérêt” suscité par son Commodities Trade Finance Fund. Il a fait entrer dans son équipe Georgina Fleming dans le poste nouvellement créé de responsable de la gestion des produits et du développement ainsi que George Sanders et Ben Storrs comme analystes. La société n’a pas souhaité donné suite à nos demandes de commentaires.

9. Brevan Howard

Brevan Howard, le hedge fund aux 36.7 milliards de dollars sous gestion, a la réputation de débaucher à tout va dans les grandes banques d’investissement.  Aux Etats-Unis, la société est passé de 2 employés en juin dernier à 16 aujourd’hui, avec notamment l’arrivée de quelques grands noms du secteur.

Parmi eux, figurent Don Carson, ancien chef du desk swaps en dollars chez Credit Suisse, et Josh Bertman venant également de Credit Suisse. D’autres professionnels ont rejoint les rangs ailleurs dans le monde : Charif El Shafey a été recruté en février, tandis que Wayne Leslie, auparavant associé de la European credit trading division de Goldman Sachs a rejoint l’équipe de Brevan Howard sur un poste similaire. Hirak Biswas, qui était directeur du trading sur les obligations d’État pour le marché américain chez Credit Suisse, a été embauché dans les bureaux de Genève. Parallèlement, José Oswoldo Montforte, précédemment chez Pactual BTG, qui a rejoint la société en mai l’an passé comme portfolio manager à Sao Paulo, a été transféré à Londres en début d’année, selon le registre de la FSA. Brévan Howard a refusé de commenter.

10. Herring Creek Capital

Steve Galbraith a quitté Maverick Capital en septembre dernier et a refait surface chez Creek Capital fin novembre. La société aurait le projet de louer des bureaux de plus de 2.000 m2 à Stamford, dans le Connecticut et devrait bientôt commencer à embaucher. Les chasseurs de têtes ont décrit le projet de Galbraith comme particulièrement opportun, alors que les fermetures de hedge funds et les licenciements dans le secteur rendront plus aisés les recrutements de gestionnaires de portefeuille et d’analystes. Steve Galbraith n’a pas pu être joint pour commenter.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici