☰ Menu eFinancialCareers

Les campagnes de recrutement d’inspecteurs bancaires pour 2013 sont ouvertes

D-Day for US debt ceiling looms

D-Day for US debt ceiling looms

Comme chaque début d’année le moment est venu de postuler aux concours externes d’Inspection Générale organisés par les grandes banques françaises à destination des jeunes diplômés ou jeunes expérimentés de grandes écoles de commerce ou d’ingénieurs, IEP, master 2 Banque-Finance-Audit. Le calendrier est bien rôdé : à la Société Générale par exemple, les candidats dont le dossier de candidature en ligne a été retenu passent l’écrit le 9 février, se rendent à un centre d’évaluation (assessment centre) à la mi-mars et passent l’oral en avril. La communication des résultats se fait alors fin avril pour une intégration en septembre 2013 voire janvier 2014.

Si à la SocGen, l’inscription en ligne est close depuis le 12 janvier, il est par contre encore temps d’envoyer sa candidature chez BPCE dont la campagne de recrutement d’inspecteurs audit-bancaire a été lancée le 1er février et dure jusqu’au 5 avril 2013, ou bien chez Crédit Agricole où les inscriptions sont ouvertes du 21 janvier au 1er mars 2013.

Enfin, chez BNP Paribas, il est possible de postuler tout au long de l’année via le site Internet de la banque. « Nous n’avons pas de concours externe (ni interne d’ailleurs) pour intégrer l’Inspection Générale. Les recrutements se font à 90% via la mobilité interne (à la différence d’autres banques) et les 10% restant sont des jeunes diplômés avec un cursus ingénieur ou finance », rappelle une responsable RH de BNP Paribas.

Parcours du combattant

La sélection est plutôt rude. Chez BPCE, une trentaine de candidats ont été recrutés sur l’ensemble des campagnes en 2012. C’est pourquoi le candidat est invité dès que possible à s’inscrire sur le site de recrutement de la banque. Lors de candidature en ligne lui seront posées des questions du type : Qu’est-ce qui vous motive dans la fonction d’Inspecteur ? Quels sont vos principaux traits de caractère ? La mobilité géographique constitue-t-elle une contrainte pour vous ? Comment envisagez-vous votre carrière professionnelle au sein du groupe ? Autant de questions que le candidat peut d’ores et déjà préparer avant d’entamer son inscription en ligne.

Après étude de son dossier, le candidat est convié à la deuxième étape du recrutement : l’écrit. Les candidats sont invités à passer (en France ou à l’étranger) une épreuve écrite comportant un test d’aptitude et un exercice de synthèse pour lequel le candidat compose en français ou en anglais. « Cet écrit ne nécessite ni préparation, ni connaissances mathématiques ou bancaires particulières. Il a pour objectif d’apprécier les capacités de synthèse et d’analyse du candidat, essentielles pour aborder dans de bonnes conditions les missions qui lui seront confiées », précise la Société Générale..

Vient ensuite l’assessment centre. Généralement organisée sur une demi-journée, cette étape se compose d’un entretien avec un conseiller en recrutement et vise à préciser, sur la base des réponses du candidat à des tests d’aptitudes comportementales, ses motivations et ses qualités pour le poste d’Inspecteur. Puis c’est le tour de l’épreuve orale. Devant un jury composé de cadres dirigeants de la banque, le candidat présente ses conclusions portant sur un cas de management qui lui est soumis puis répond aux questions du jury.

Des missions diversifiées et enrichissantes

En intégrant les équipes de l’Inspection Générale, les jeunes diplômés découvrent concrètement, sur le terrain, toutes les entreprises du groupe bancaire en France, à l’Outre-Mer et à l’international ainsi que toute la diversité des métiers exercés dans la banque commerciale, la banque de grande clientèle, la gestion d’actifs, les financements spécialisés ou l’assurance. « Nous offrons aux jeunes diplômé(e)s des meilleures écoles et universités, un parcours riche de missions d’audit très variées, en France et à l’international. L’Inspection Générale est une pépinière de talents ; un parcours réussi à l’Inspection Générale constitue une excellente préparation pour prendre ensuite des responsabilités de management dans le groupe », explique Géraud Brac de la Perrière, Inspecteur général.

A la Société Générale, une centaine de missions par an couvrent tous les métiers du groupe bancaire aux quatre coins du monde. A titre d’exemple, voici quelques missions conduites en 2011-2012 :

  • Évaluation de lignes métiers ou d’entités de la Banque de Financement et d’Investissement (produits structurés à New-York et en Asie, trading et vente de produits de change sur un périmètre mondial, etc.).
  • Vérification d’activités de Banque de Détail en France (réseaux Société Générale et Crédit du Nord) et à l’étranger (Maroc, Corée, Sénégal).
  • Revue d’activités de courtage (Newedge en Grande-Bretagne), du métier titres (entité allemande) ou de la gestion de fortune (France).
  • Contrôle de filiales de services financiers spécialisés (crédit à la consommation en Allemagne, location de longue durée de véhicules au Royaume-Uni, compagnie d’assurance Sogecap).
  • Contribution via des missions dédiées à l’examen de sujets à forte connotation stratégique (réorganisations, acquisitions…).
  • Interventions thématiques à caractère transversal (les financements à effet de levier, le dispositif Société Générale en Chine, la gestion de la mobilité des ressources humaines).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici