☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : “J’invite les jeunes diplômés à rajouter dans leur CV les références de la personne qui s’est chargée de leur mission d’intérim”

Alain Mlanao

Nous avons rencontré Alain Mlanao, directeur général de Walters People, spécialisé dans l’intérim expert en comptabilité, finance et fonctions support afin de faire le point sur l’état du recrutement des jeunes diplômés en ce début 2013…

eFC : Quelles sont vos prévisions pour l’année 2013 ?

Alain  Mlanao : Malgré la frilosité des acteurs économiques, nous prévoyons une reprise au second trimestre 2013 en ce qui concerne l’intérim expert qui redynamisera le marché de l’emploi. D’ailleurs, le recours à l’intérim et au management de transition va s’accroître, notamment pour les 40-55 ans. Un phénomène qui pourrait être amené à prendre de l’ampleur si le contrat à durée indéterminée pour les intérimaires voyait le jour. Cette mesure consisterait à autoriser les sociétés d’intérim à embaucher des salariés, mis à disposition de leurs clients en fonction des missions, dont ceux-ci ont besoin.

Les jeunes diplômés peuvent-ils mentionner sur leur CV qu’ils ont effectué des missions d’intérim ?

La formule s’est tellement démocratisée que l’on peut aujourd’hui mentionner l’entreprise de travail temporaire pour laquelle on a travaillé, à condition qu’elle soit connue de la profession. Dans ce cas, j’invite les jeunes diplômés à rajouter dans leur CV les références de la personne qui s’est chargée de leur mission. C’est une pratique encore peu développée en France bien qu’elle ait déjà fait ses preuves…

Les banques françaises indiquent toutes que les postes de commerciaux représenteront le gros de leurs recrutements en banque de détail en 2013 (dont près de la moitié sont des jeunes diplômés). Vous confirmez ?

Absolument ! C’est d’autant plus vrai que la tendance est au regroupement des agences, avec en moyenne trois à quatre commerciaux par agences. Concernant les jeunes diplômés, les banques disposent de leur propres centres de formation interne ainsi que de systèmes de tutorat. Le discours commercial a changé, mais pas les produits financiers.

D’après vous, les jeunes diplômés peuvent faire carrière dans la banque… en travaillant pour une compagnie d’assurance !

En effet : les banques de détail ne sont pas les seules à embaucher des profils bancaires. Les filiales des compagnies d’assurance sont en train d’élargir leur offre si bien que les besoins se font sentir dans des entités telles que AXA Banque, Groupama Banque ou Allianz Banque pour ne citer qu’elles. Elles recueillent aujourd’hui de nombreuses candidatures de la part de jeunes diplômés car leur image auprès de l’opinion publique est moins dégradée que celle des banques traditionnelles.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici