☰ Menu eFinancialCareers

Recrutement : les priorités des BFI françaises pour 2011

Ces quelques lignes valent comme avertissement à ce qui va suivre car il ne serait pas juste de donner de vains espoirs aux professionnels de la BFI, dont une bonne partie en France attend encore nerveusement l’annonce de son bonus.

Les recruteurs ont beau se satisfaire d’un bon début d’année (difficile de faire pire que 2009 et 2010), ils se montrent plutôt sceptiques pour la suite de cette année, surtout concernant les embauches en front office. Certains chasseurs évoquent un nouveau coup de frein dans le recrutement, sans parler de quasi-gel des embauches en cours dans certains établissements à Paris, plutôt parmi les banques étrangères en l’occurrence (tel Credit Suisse). Profils préférés des recruteurs, les experts du middle office font toutefois exception à ce tableau.

Dans l’ensemble, les plus optimistes voient les banques se cantonner à des ajustements . Entendez : remplacement des départs, comblement des effectifs sur une classe d’âge donnée, ou upgrade ponctuelle sur certains postes.

Les embauches dans les BFI françaises, quel que soit leur volume, devraient répondre aux ambitions stratégiques annoncées par les établissements.

BNP Paribas

Priorités stratégiques : Dans son plan d’action 2011, la banque ne fait pas mention de nouveau développement dans le fixed income. L’axe stratégique affiché fait davantage référence aux métiers actions et dérivés. En octobre dernier, BNP Paribas, avec son partenaire Exane, avait indiqué son intention d’embaucher, principalement 100 professionnels dans la recherche equity, 50 dans la vente et le trading et 50 autres, parallèlement, dans la banque d’affaires (principalement à Londres, cela dit).

Dans son dernier rapport d’activité, BNP précisait encore vouloir en 2011 en Europe renforcer la capacité de relation stratégique avec les grands clients pour les fusions-acquisitions et les émissions de titres .

Rapide point sur les bonus : Ils ont été annoncés vendredi dernier. L’enveloppe globale avait été annoncée en baisse par rapport à l’an passé. Les premiers échos sont mitigés. Une gestion stricte en matière de différés irrite quelque peu certains banquiers. Il ne serait pas rare de voir la partie cash versée fin mars se limiter à 20% du bonus, avec une autre partie (à nouveau 20%) versée en fin d’année. Les 3/5 restant, sous forme d’actions, étant versés en 2012 (40%) puis en 2013 (20%).

Credit Agricole CIB

Priorités stratégiques : La présentation des résultats 2010 ne laisse rien transparaître des intentions de développement de la banque, si ce n’est qu’elle met l’accent, comme ailleurs, sur l’orientation clients au détriment des activités pour compte propre. Les chasseurs interrogés n’y voient pas non plus très clair, du fait des changements de direction en cours.

En début d’année, des sources internes nous ont confirmé la poursuite des recrutements dans la division Global IT & Operations (GIO), qui a embauché 200 personnes l’an passé en France et à l’international. Pour le reste, il faudra attendre le 17 mars et la présentation du plan à moyen terme du groupe pour en savoir plus.

Rapide point sur les bonus : Ils ne seraient pas annoncés avant le milieu de la semaine prochaine.

Natixis

Priorités stratégiques : Alain Delouis, DRH de Natixis, nous avait confié fin 2010 les grandes lignes de la nouvelle phase de conquête de la BFI : volonté de se renforcer dans les financements de projets (énergie, matières premières en particulier), de conforter leur position sur les marchés obligataires (notamment avec l’embauche de vendeurs) et de se développer sur les marchés actions.

Dans sa présentation de ses résultats 2010 fin février, la banque évoque pour sa BFI la poursuite de la croissance sur ses activités clients , le développement de la plate-forme asiatique et l’adaptation des produits à Bâle 3 . Le dernier point souligne l’importance donnée aux filières Risques et Finances.

Rapide point sur les bonus : Le front office aurait été informé en milieu de semaine. Il est donc un peu tôt pour en avoir des échos. Les fonctions support devraient, quant à eux, patienter encore un peu pour être fixées.

Société Générale CIB

Priorités stratégiques : Beaucoup d’actualité l’an passé, le développement des équipes commerciales (surtout seniors bankers et originateurs, et aussi sales sur les activités de marché), ne serait pas entièrement achevé. Parallèlement, la banque continue à se renforcer sur les fonctions support (plutôt juridiques et IT que risques). Les spécialistes des matières premières (profils risque, juriste, middle office) font aujourd’hui l’objet d’un certain intérêt.

Comme pour les autres établissements français, l’accent est surtout mis sur les recrutements sur les marchés émergents et en Asie.

Rapide point sur les bonus : Ils seraient annoncés lundi 7, contrairement à l’habitude qui veut que ce soit un vendredi. Des désaccords entre les RH et certains responsables d’équipes quant à l’arbitrage des enveloppes au sein des équipes auraient fait retarder les annonces. Comme pour les autres banques françaises, on craint une part différée élevée.

commentaires (7)

Comments
  1. Les bonus seront annoncés le 11 mars pour CA-CIB…

  2. annoncé chez natixis aujourd’hui

  3. Confirmation d’un avocat du secteur et de divers DRH qui lui ont évoqué le cas: lorsqu’une prime/bonus est due, quels que soient l’étalement dans le temps, les modalités et les conditions de présence du salarié dans l’entreprise… elle est définitivement due.

    Il suffira, même dans le simple cadre d’une démission du salarié, que celui ci intente un procès en prud’hommes sous n’importe quel prétexte même fallacieux (insuffisance des moyens, brimade, non égalité entre salarié….) l’ayant contraint de “démissionner pour aller voir ailleurs” pour être payé “spot”. L’importance des sommes pour le salarié pourra lui valoir une procédure accélérée par un simple référé.
    La clause d’assistance de l’Etat, souvent évoquée et justifiant les déports, ne jouant plus en France et de moins en moins sur Londres au fur et à mesure des remboursements par les banques des aides passées …..Qui tirera le premier ?

  4. les niveaux de seuil de différé?

  5. C’est devenu trop politique ces bonus… à moins d’etre haut placé dans hierarchie bien sur et la tout passe comme une lettre à la poste

    Le trader lambda qui roule avec un fixe compris en 3 et 4.000 Euros, aura un bonus de 50 KE, ce qui reviens pour la partie cash à moins de 25KE.

    conclusion : Donc pas interressant de rester en France.

  6. aux US, aus niveaux senior ( VP, director, MD) en project finance, les banques francaises sont reparties sur des niveaux de bonus d’avant crise avec un legere decote par rapport au bonus 2008 (sur le fiscal 2007) qui est compensee par l’augmentation des fixes… enfin!

  7. Message pour Philippe 34…
    Merci Philippe pour ton message, pourrais tu stp me communiquer les coordonnées de ton avocat?

    Cordialement!

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici