☰ Menu eFinancialCareers

L’assurance, le secteur financier qui recrute plus de 12.000 personnes par an

L'assurance, havre de paix dans un marché de l'emploi en finance en berne

L'assurance, havre de paix dans un marché de l'emploi en finance en berne

Il est des secteurs financiers qui résistent bien à la crise. L’assurance fait partie de ceux-là. C’est en tout cas ce que l’on retient du dernier rapport de l’Observatoire sur les Métiers et les Formations des salariés de l’Assurance, publié hier.

Avec des effectifs en hausse (+3% entre 2004 et 2011, à près de 150.000 salariés), des recrutements qui demeurent à un haut niveau  (plus de 12.000 embauches annuelles, soit un taux de nouveaux entrants de 8,5% de la population totale) et un fort niveau d’investissement dans la formation professionnelle continue (4,4% de la masse salariale  contre une obligation légale de 1,6%, et un taux d’accès de 74% des salariés contre 45% en moyenne en France), le secteur assurantiel ressemble bien à un havre de paix dans un marché de l’emploi en finance sévèrement secoué par la crise.

“65k euros pour un commercial de moins de 30 ans” 

Comme chaque année, deux familles de métiers « Distribution et développement commercial » (36%) et « Gestion des contrats ou prestations » (24%) continuent de concentrer près de 60% des embauches. Cependant, les recrutements dans la première famille déclinent par rapport à la tendance historique (autour de 50%). « Cette évolution est principalement liée aux politiques de fidélisation des commerciaux mises en place ces dernières années », note l’Observatoire. En plus d’un recrutement massif, le secteur bénéficie d’une montée en gamme des métiers (plus de diplômés et de cadres dans les recrues).

Contrairement à certaines idées reçues, il y a ainsi des métiers de commerciaux dans l’assurance particulièrement valorisants et rémunérateurs. C’est le cas notamment des commerciaux tournés vers l’entreprise (grands comptes ou PME-PMI). « Les commerciaux chargés d’affaires entreprises sont quotidiennement en contact avec des directeurs financiers, directeurs d’entreprises, des DRH… On exige de ces professionnels – souvent dotés d’un Bac+4 ou 5 – un niveau technique solide, une présentation, un discours commercial et une culture générale de bonne qualité », explique Marion Aboaf-Karila, Manager de la division Assurance au sein du cabinet Robert Walters.

Ainsi selon cette consultante, à 30 ans à peine (4 à 5 ans d’expérience), ces professionnels peuvent percevoir 45k euros de fixe annuel et un variable en moyenne jusqu’à 20k euros.

L’actuariat fait peau neuve

« L’assurance est un secteur extrêmement porteur. Il y a 8-10 ans, l’arrivée des normes IFRS avait bouleversé le secteur, et depuis 4-5 ans c’est Solvency II qui crée de nouvelles opportunités de carrière, principalement dans les métiers de l’actuariat et les profils de compliance et risk managment, où les tensions salariales demeurent à la hausse », commente Marion Aboaf-Karila.

Si le secteur est encore souvent délaissé par les jeunes, qui ont tendance à se diriger spontanément vers la banque, la situation semble évoluer. « On voit même de plus en plus des banquiers qui, à la petite trentaine, reprennent des études d’actuariat pour relancer leur carrière dans l’assurance », témoigne la consultante.

Le recrutement de l’assurance est aujourd’hui clairement tourné vers les jeunes. La proportion des moins de 30 ans parmi les nouveaux entrants s’élève à 58,4% en 2011. Cette dynamique est particulièrement vraie pour les métiers de l’actuariat et de la conception technique puisque le taux de jeunes dans les recrutements est supérieur à leur poids relatif dans la population totale. C’est aussi vrai pour  métiers de la gestion des actifs et du patrimoine immobilier, du marketing et, dans une moindre mesure, du pilotage economique, comptable et financier et de la communication.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici