☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news (6/12) : Natixis – 6 ans de cotation aujourd’hui – n’a plus d’activités « spéculatives » mais investit sur d’autres expertises…

Natixis

Natixis fête aujourd’hui ses 6 ans de cotation. Oubliez le champagne et les petits fours. Sa cotation est passé de 19,55 euros en décembre 2006 à 2,51 euros aujourd’hui. Pas de quoi fanfaronner. Mais Natixis resiste, tant bien que mal.

Lors de l’annonce de ses derniers résultats trimestriels, la banque annonçait à nouveau 300 millions d’économies, mais pas de nouvelles suppressions d’emplois. En janvier dernier, la banque avait annoncé 150 suppressions de postes à l’international et 127 dans sa BFI en France, sans plan social.

Selon un syndicat, la dernière commission de suivi, qui se tenait mi-novembre, chargée de faire le point sur l’évolution de ce plan, indiquait qu’en France des solutions avaient été trouvées seulement pour 72 de ces postes : 29 sorties de l’entreprise (18 licenciements dont 7 ruptures conventionnelles, 7 démissions, 4 départs en retraite) et le reste en mobilités internes.

La banque n’aurait plus à ce jour d’activités dites spéculatives, susceptibles d’être filialisées avec la future loi bancaire, selon Laurent Mignon, DG de Natixis, interviewé par Les Echos. En revanche, ce dernier n’a pas exclu de nouveau développement :« nous élargirons nos offres en développant le conseil stratégique et de façon progressive les fusions acquisitions. Nous avons développé des franchises très fortes dans les financements structurés et sur le marché obligataire, et nous comptons être parmi les meilleurs en zone euro. En 2013, nous continuerons d’investir sur ces expertises », a-t-il enfin précisé.

Le Financial News rappelait également en début de semaine que la banque cherchait à lancer un fonds infrastructure. Ce serait ainsi le 4e acteur depuis juillet à réaliser un tel projet.

Et aussi :

Hedge funds : ces stars méconnues qui règnent en maîtres sur les marchés (Les Echos)

D’anciens salariés de Deutsche Bank accusent leur ex-employeur d’avoir dissimulé 12 milliards de dollars de pertes latentes pendant la crise financière pour éviter un sauvetage étatique (Reuters)

L’action de Citigroup a gagné 6% hier après l’annonce de 11.000 suppressions d’emplois (FT)

Seul 60% des banquiers à Londres s’attendent à recevoir un bonus (Financial News)

Ernest-Antoine Seillière, président du conseil de surveillance de Wendel passera la main l’an prochain, après 35 ans de maison (La Tribune)

« Il n’y a plus de mission d’audit standard », CLAUDE CAZES, Président de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (Les Echos)

La FSA compte élargir le nombre de banques contribuant au Libor (Agefi)

Bousculées par la génération « Y », les entreprises de la finance doivent imaginer de nouvelles trajectoires professionnelles (Agefi)

commentaires (1)

Comments
  1. Allez champagne pour les actionnaires que Natixis a rincés… belle BFI française.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici