☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news en fin de journée : Signes encourageants de reprise du travail pour les professionnels du marché primaire actions

retour de l'activité

Dans les banques d’affaires, on ne croule pas sous le travail. C’est officiel, les opérations de LBO de la zone euro ont touché le fond et l’activité des fusions-acquisitions tombe également à un niveau proche des plus bas depuis la création de la zone euro (Les Echos).

En revanche, les perspectives sont moins sombres pour les équipes spécialisées sur le marché primaire actions. Fin octobre, les observateurs anticipaient un regain d’activité sur la place parisienne pour la fin de l’année et pour début 2013, avec notamment le retour du projet d’IPO de Verallia et de Canal+ France. Parallèlement, le pipeline d’opérations se remplit à nouveau avec la Fnac, le pôle électrique de Bolloré et la Coface notamment (Reuters).

La dernière étude « IPO Watch Europe » avait également relevé une forte hausse des volumes des opérations sur le vieux continent à la fin du troisième trimestre. L’étude évoquait des « signes encourageants » pour la fin 2012. Portée par la reprise des opérations en Allemagne, la France pourrait bien suivre l’exemple de son voisin Outre-Rhin, après plus de deux ans de calme plat sur ce segment d’activité.

Aujourd’hui Bloomberg enfonce le clou. Selon l’Agence, BNP Paribas et Credit Agricole, respectivement troisième et neuvième acteurs cette année sur le marché primaire actions français (émissions nouvelles, lancements, et IPOs) aimeraient bien profiter du regain d’activité annoncé.

Faut-il pour autant anticiper des embauches ? Rien n’est moins sûr.  Pour Etienne Maillard, fondateur et associé du cabinet de chasse THEMIS Executive Search, les recrutements ne devraient pas être tout de suite à l’ordre du jour. « Les quatre principales banques d’investissement françaises sortent de plans sociaux. Si ce segment d’activité marque une reprise, elles devraient dans un premier temps privilégier la mobilité interne, par exemple auprès de banquiers M&A ».

Même attentisme chez les acteurs du conseil. Benoit Pimont, associé au sein du cabinet Deloitte, confirme que « le contexte de marché et les besoins de financement des entreprises favorisent aujourd’hui un retour des IPO, qui figure désormais parmi les segments prioritaires pour notre cabinet », confie-t-il. En revanche, comme dans les banques, ce professionnel anticipe plutôt des « spécialisations et des formations proposées aux collaborateurs en interne pour répondre à la reprise, plutôt que de nouvelles embauches ».

Pour tous les collaborateurs en banques d’affaires ou dans les grands cabinets de conseil qui se posent la question de leur positionnement en interne, vous avez là une piste.

 

Pendant ce temps :

BNP Paribas lance une ligne de métier pour les dépôts des entreprises (Agefi)

L’ex-trader Kweku Adoboli condamné à 7 ans de prison pour fraude (NewsBanques)

La dernière conversation de Kweku Adoboli avec ses responsables (Guardian) 

Credit suisse se montre très déterminé à garder une banque d’investissement significative (Agefi Suisse)

La justice sur la piste d’un délit d’initié record à Wall Street concernant le hedge fund  SAC Capital (La tribune)

Deutsche Bank pourrait supprimer 500 postes dans sa banque privée (Les Echos)

Vaste restructuration chez Sal.Oppenheim (PaperJam)

Avec des programmes plus radicaux de restructuration et des arrêts de lignes de métiers, il restera probablement moins de 10 acteurs globaux dans les BFI à l’échelle mondiale et cinq environ survivront dans les trois à cinq ans“, selon le rapport du cabinet Roland Berger (Reuters)

Santander est l’une des rares banques mondiales à avoir traversé la crise sans trop souffrir (Les Echos)

Le secteur financier, meilleur exemple de “désintelligence économique” (La Tribune)

Dexia : une dissolution « aurait des conséquences systémiques très graves » (Cbanque)

À son tour, le gouvernement australien prend des mesures pour limiter le trading haute fréquence (WSJ)

Un an après avoir quitté la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, tout sauf un retraité (Les Echos)

La France est au 169e rang mondial en termes d’attractivité fiscale pour les entreprises, selon PwC (Les Echos)

Benoît de Juvigny sera le futur secrétaire général de l’AMF. «  On refait l’AMF d’il y a dix ans environ », s’amuse un avocat (Les Echos)

Les fonds continuent sur le courant alternatif (PaperJam)

Baker & McKenzie a doublé ses effectifs au Luxembourg en deux ans (PaperJam)

Lloyds ferme sa branche luxembourgeoise (Die Wort)

Bertelsmann veut lancer une nouvelle agence de notation (FT Deutschland)

Le « Financial Times Deutschland » devrait cesser de paraître (La Tribune)

Les fonctionnaires, champions nationaux des vacances (Atlantico)

Immobilier : Le ménage type acheteur à Paris a 37 ans et 8.000 euros de revenus mensuels (NewsBanques)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici