☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news : BNP Paribas apporte la preuve que les banques recrutent encore en front-office (à Londres) …

Encore un début de semaine qui débute sur des prévisions déprimantes : le cabinet de conseil Roland Berger anticipe 40.000 nouvelles suppressions d’emplois au cours des prochaines années (en plus de celles déjà annoncés). Pour Reuters, le secteur bancaire serait pour cette année à un solde négatif de 160.000 emplois.

Si, suite à la crise, 63% des Français se disent prêts à se reconvertir, ce ne semble paradoxalement pas être le cas pour les cadres du secteur bancaire, toujours très majoritairement (72%) motivés, si l’on en croît les derniers résultats du baromètre RH Banque Michael Page-AGEFI. Ainsi, 90% d’entre eux concentrent leur veille emploi sur les différents métiers de la banque ! Par contre, quatre personnes interrogées sur cinq déclarent être prêtes à déménager pour saisir une opportunité professionnelle, dont près d’un tiers à l’étranger.

Un exemple leur donne doublement raison, celui de BNP Paribas à Londres.

Depuis début octobre, nos recherches montrent que BNP Paribas CIB a débauché à Londres un certain nombre de professionnels chez ses concurrents, 41 nouveaux employés auraient rejoint la banque, selon les informations du régulateur britannique, la FSA. Rappelons que l’établissement de la rue d’Antin a annoncé, avant tout le monde, avoir bouclé son plan de réduction de son bilan et avoir achevé à 90% fin septembre son plan de suppression d’emplois.

Parmi les nouvelles recrues, 13 environ sont des banquiers seniors dotés d’une expérience significative au sein de firmes rivales. Parmi ces derniers figurent Stefanos Theodorakakos, un trader sur les changes anciennement chez Morgan Stanley ; Robert Curtis, l’ancien responsable du prime brokerage chez Nomura ; Lukasz Sektas, un trader sur actions de Citi ; Julien Raffelsbauer, un directeur executif de Goldman Sachs ; Sélim Tuna, un banquier d’investissement d’UBS ; Jose Franco, l’ancien responsable de global liquidity chez BofA corporate bank ou encore Marco de Rossi, ancien conseiller M&A à la direction de Aviva.

L’embauche de 13 nouveaux professionnels en front-office peut apparaître comme une goutte d’eau dans un océan de désolation alors que la plupart des banques ont arrêté d’embaucher sur ce dernier trimestre. À l’exception de BNP Paribas, qui est la plus active en la matière, on retrouve tout de même Standard Chartered (avec la venue de Jim Boland, ancien responsable de la vente sur les métaux chez Natixis ou Darren Botha, un trader sur métaux précieux de HSBC) et Morgan Stanley (surtout des recrutements d’analystes et d’associates).

Parallèlement, un intérêt pour l’analyse actions semble clairement se dessiner. Selon Financial News ce matin, Paul Huxford, à la tête de la recherche de JPMorgan, a recruté quatre nouveaux analystes actions. Enfin, le mois dernier Citigroup annonçait l’embauche de Farooq Hanif spécialiste du secteur assurance chez Morgan Stanley. La semaine passée, c’est l’expertise sur les actions que Natixis AM a voulu à son tour renforcer en faisant venir Yves Maillot à la tête du pôle expertise actions européennes, cette fois à Paris.

Pendant ce temps :

Le shadow banking a atteint un point haut de 67.000 milliards de dollars en 2011 (Agefi)

Toutes les banques françaises ont décollecté dans la gestion au troisième trimestre (Agefi)

Pour Henri Emmanuelli, le nouveau président de la Commission de surveillance de la CDC « Il faut sans doute retravailler sur la cohérence du groupe pour améliorer son efficacité: son organigramme a beaucoup grossi au cours des dix dernières années »

(Les Echos)

Si vous voulez travaillez pour un fonds souverain, QIA apparaît comme l’employeur le plus attractif (Euromoney)

Deutsche Bank repense son organisation dans son activité Fixed Income (Financial News)

Citigroup aurait supprimé 300 postes dans la vente et le trading en 2012 dans le monde (WSJ)

Les banquiers suisses veulent un G8 des places financières pour faire contrepoids aux puissances qui les attaquent.  Hong Kong et le Luxembourg sont tentés (RTS)

Pour PwC, concernant les prochains bonus, il y aura une « claire distinction entre les banques d’investissement américaines et européennes. L’enveloppe de bonus des banques américaines devrait être stable ou en hausse jusqu’à 20% alors qu’elle sera en baisse jusqu’à 50% dans les banques d’investissement européenne » (FT)

Au Pays-Bas, d’ici 2015, les directeurs de compagnies d’assurance-maladie ou autres doyens d’université verront leurs salaires plafonnés à 130% du salaire du Premier ministre. Autre mesure dans les cartons : la limitation des bonus des banquiers à un taux fixe de 20% de leur salaire fixe annuel et les golden handshakes et autres parachutes dorés seront plafonnés à 75.000 euros pour tout le monde, dans le public comme le privé (La Tribune)

« Concernant les rémunérations, l’industrie doit s’assurer qu’elles sont en accord avec l’ensemble des parties prenantes – employés, actionnaires, clients, la société au sens large… », selon un responsable de Deusche Bank en Asie (Finance Asia)

Singapour reste une place financière attractive pour les petits hedge funds malgré de nouvelles contraintes réglementaire, assure le gouvernement singapourien (AsiaOne)

«La place suisse doit s’adapter aux standards globaux, sans se permettre trop de particularismes», explique le président de la direction de Vontobel (Le Temps)

La Suisse bloque plus de 200 demandes fiscales françaises (Le Temps)

Gilles Kolifrath rejoint Axa France en tant que directeur juridique, fiscal et de la conformité (Pro News Assurances)

Philippe Frémeaux, chasseur de préjugés dans “Vingt Idées reçues sur les métiers, l’emploi et le travail” (Le Cercle Les Echos)

En 2016, les deux tiers des salariés seront dotés d’un smartphone ou d’une tablette, selon Gartner (Le Monde Informatique)

commentaires (1)

Comments
  1. Par contre ca delocalise les BO au Portugal et en Pologne ….

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici