☰ Menu eFinancialCareers

Jusqu’où le narcissisme des banquiers peut-il les mener ?

Tous les dirigeants rencontrés notent que le narcissisme constitue un danger intrinsèque pour l’exercice de leur mission, tout en relevant qu’ils n’y ont pas succombé, mais qu’ils remarquent ce travers chez certains de leurs pairs , rappelle Bénédicte Haubold, consultante sur les troubles liés au travail, dans son livre Vertiges du miroir, le narcissisme des dirigeants.

Les dirigeants de banque et les traders ne dérogent pas à la règle. Pour s’en persuader, il suffit de tendre l’oreille. Moi, je suis spécialiste en valeurs du Trésor, ce qui signifie que je place la dette de l’État et que j’en assure la liquidité. Toutes les semaines, je suis reçu à Bercy. Je suis un maillon important de la chaîne de refinancement de l’État. Sans moi, l’État ne pourrait pas placer sa dette, le contribuable paierait plus d’impôts ! , résume un trader (Le Monde.fr).

Dégâts collatéraux

Les profils narcissiques ont une fâcheuse tendance à prendre des décisions versatiles et risquées, selon une étude de comportement réalisée auprès de 153 diplômés du MBA Harvard (chinapost.com). Un exemple de cela est l’affaire des bonus de John Thain. Ce PDG de Merrill Lynch a demandé à son conseil d’administration un bonus de 10 millions de dollars alors que le secteur financier était dans un terrible état, une action apparemment peu logique, explique Sydney Finkelstein, expert en management, dans son ouvrage Quand les grands patrons se plantent, publié chez Harvard Business Press. La plupart de ces personnes ne réalisent pas que leur propre intérêt fonctionne à un niveau subconscient.

Cependant, l’amour de soi ne devient problématique que s’il dépasse un certain seuil. Car à faible dose, le narcissisme n’est pas mauvais en soi. Il est même communément admis qu’il favorise les chances de devenir un leader, précise Kets de Vries, professeur à l’Insead. Tout est une question d’équilibre… Peut-être plus facile à dire qu’à faire ?

commentaires (4)

Comments
  1. Those who think they are beautifull
    rejoice in killing people

    Those who rejoice in killing people
    cannot achieve their purpose in this world

    Tao of Peace

  2. l’estime de soi est saine et indispensable le narcissisme est une nevrose selon freud, soit une forme de maladie mentale. pas la peine de jouer sur les mots …

  3. le narcissisme en soi n’est pas mauvais mais quand il prend des proportions un peu trop importantes cela devient catastrophiques pour l’entreprise.
    Je me souviens de l’épisode de l’ancien PDG de Merrill Lynch je crois… qui s’est octroyé un bonus de plusieurs millions de dollars après avoir négocié la vente de la banque à un prix dérisoire en arguant que sans lui la banque aurait fait faillite alors qu’il avait activement participé à faire couler la banque avec le subprime.

    Je pense que les banquiers réunissent toutes les tares en ce moment
    je viens d’apprendre que City et Morgan ont décidé d’augmenter les salaires des dirigeants pour contourner les restrictions sur les Bonus.
    Que dire aussi des pratiques de AIG…
    Et Merrill qui a annoncé le versement de bonus de 209 millions de USD pour…10 banquiers.

    C’est grave car on dépasse le cadre du narcissisme et on est plutôt face à une mégalomanie importante de ces gens là qui n’ont aucune moralité et sens civique.

  4. A la lecture de cet article et des commentaires, il me semble plus exact de parler d’ “Hybris”, et non de narcissisme puisque le sujet est en effet l’absence de mesure de certains acteurs financiers.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici