☰ Menu eFinancialCareers

Les banques américaines recrutent à nouveau

Les banques américaines ont entamé une nouvelle vague de recrutement, suite à la reprise récente des marchés américains, d’après les chiffres publiés par l’association américaine Securities Industry Association (SIA).

Le nombre d’emplois dans le secteur securities aux Etats-Unis a atteint les 800 600 en juin dernier, soit une augmentation de 1%. Ce chiffre est le plus élevé depuis août 2002, et représente la plus importante hausse mensuelle depuis trois ans.

George Monahan, vice-président et directeur des études sectorielles à la SIA, souligne que cette augmentation est un signe de reprise dans ce secteur, qui a par ailleurs réalisé, les deux trimestres passés, ses plus gros bénéfices depuis plus de deux ans.

Il explique: Tout prouve que le secteur a enfin retrouvé activité et profits. Même la période de chômage pourrait se terminer. La SIA a prévu pour ce secteur des profits à hauteur de 13.2 millions d’euros pour la fin de l’année, soit plus du double par rapport à l’an dernier qui avait seulement atteint les 6 millions d’euros.

Cependant, on a déjà constaté par le passé des hausses mensuelles de l’embauche lorsque le marché était au plus bas, qui ont en fait été suivies par de nouvelles pertes et des baisses supplémentaires.

La reprise récente de l’embauche arrive après celle du secteur fixed income, sur lequel les banques ont recruté des spécialistes en dette. Cependant les acteurs du secteur sont inquiets : l’intérêt pour ce secteur pourrait faiblir avant la fin de l’année, entraînant une nouvelle réduction des effectifs.

Mais d’après Mr Monahan, même si le marché des fixed income est en baisse, le nombre d’embauches ne chutera pas ; étant donné que d’autres secteurs, comme les garanties et les commissions d’activité en cash trading, se sont rétablis. Les principaux indices boursiers américains ont annoncé des profits importants pour le second trimestre, et ont atteint de nouveaux records.

Néanmoins, peu d’offres en securities reviennent sur New York. Malgré une amélioration de 1.1% dans les chiffres d’embauche de juin dernier, atteignant 163 000 emplois, les effectifs de la ville dans le secteur securities sont au même niveau qu’en 1994.

De nombreuses sociétés se sont déplacées de Manhattan vers le New Jersey. Mr Monahan explique : Cela est dû en partie aux avantages que présente le New Jersey en terme de coûts, ainsi qu’aux réformes mises en place pour la continuité économique, incitant à la diversification géographique et aux licenciements, après la tragédie du World Trade Center.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici