☰ Menu eFinancialCareers

Les directions fiscales en quête de talents expérimentés

Il n’y a pas que la banque d’affaires ou les activités de haut de bilan dans la vie d’un financier ! Méconnues, les directions fiscales des grandes entreprises présentent pourtant de bonnes opportunités, selon une récente étude d’Ernst & Young.

Bonne nouvelle pour les candidats expérimentés, les directions fiscales des grandes entreprises recrutent de nouveaux talents ! Tel est en effet l’un des principaux constats de la quatrième radiographie de la fonction fiscale réalisée annuellement par Ernst &Young Société d’avocats. Ainsi, sur l’ensemble des réponses obtenues par les directeurs fiscaux interrogés, 83 personnes ont été embauchées en France et 38 à l’étranger, alors que les mêmes directeurs fiscaux géraient 43 départs. Le solde net sur cet échantillon démontre donc le dynamisme du marché, relève l’étude. Pour renforcer leurs équipes, ils portent leur choix sur des collaborateurs expérimentés : 60 % possèdent trois à cinq années d’expérience et sont dotés pour 30% d’une forte culture internationale, souvent acquise en cabinet d’avocats fiscalistes pour 26 % d’entre eux .

Des métiers toujours plus pointus

L’internationalisation croissante des entreprises, la mise en place d’un nouveau référentiel comptable et la dématérialisation des échanges d’information avec les administrations amènent les directions fiscales des grands groupes à recruter des profils expérimentés de plus en plus pointus , explique Stéphane Baller, responsable de la radiographie chez Ernst&Young Société d’Avocat. Des fonctions naissantes ont ainsi vu le jour comme les tax accountants (spécialistes chargés de la fiscalité dans les comptes des entreprises) ou le métier de chef de projet fiscal (chargé d’étudier l’apport du régime fiscal du bénéfice mondial consolidé ou de réviser sa politique de prix de transfert). Les grands groupes ne sont toutefois pas les seuls recruteurs. Les banques d’affaires ou les fonds d’investissements qui, jusqu’à présent sollicitaient surtout des spécialistes en externe, leur emboîtent le pas.

Rémunération attractive

Résultat ? Des packages attrayants. Sur le plan des salaires fixes, ceux-ci varient entre 46.000€ et 60.000€ pour des candidats disposant de 4 à 7 ans d’expérience, pour dépasser 81.000€ pour des candidats affichant plus de douze ans d’expérience. A cela s’ajoute un bonus variant en général entre 10 et 15% du salaire annuel, et des perspectives d’évolution très intéressantes. Des exemples récents montrent que les directeurs fiscaux peuvent accéder aux fonctions de directeur financier Europe , observe Stéphane Baller.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici