☰ Menu eFinancialCareers

Quelques précisions de Mme Lagarde sur la super taxe sur les bonus

Mieux vaut tard que jamais. Dans une interview au Figaro parue mardi, la ministre de l’Économie donne enfin quelques précisions sur la taxe qui va s’appliquer sur les prochains bonus.

Qui est concerné ?

La ministre confirme que cette disposition s’appliquera aux bonus supérieurs à 27.500 euros réalisés par les opérateurs de marché payés depuis la France. Ce qui devrait toucher environ 2.500 salariés.

Qu’est ce qui est précisément taxé ?

Et là, c’est un point important. Les professionnels concernés verront leur bonus taxés quel que soit leur mode de distribution et quel que soit le calendrier de distribution. Autrement dit, la disposition concerne aussi bien les versements, en cash comme en actions, réalisés cette année et les années suivantes dès lors qu’ils auront été décidés au titre de 2009 .

Une mesure vraiment exceptionnelle ?

Cette taxe devrait être uniquement valable en 2010 à ce stade , a indiqué Mme Lagarde qui jugera sur pièces . La ministre n’imagine pas qu’une banque délocalise du fait de la politique fiscale d’une année .

Combien ça rapportera ?

Certains diront tout ça pour ça ! . Contrairement à L’Angleterre qui, selon les estimations, pourrait représenter la coquette somme de 2 à 5 milliards de livres, la ministre française escompte seulement une rentrée de 360 millions. . Ce chiffre repose sur les estimations fournies par les banques des bonus qu’elles prévoient de verser en 2010. Les niveaux de bonus sont en recul global de 16 % par rapport à ce qu’elles avaient payé en 2008 (au titre des résultats 2007) , précise la ministre.

Quelle politique les banques adopteront face à la taxe ?

Sur ce point, silence radio de la part des intéressées. A Londres, les banquiers ne devraient pas pâtir de la nouvelle taxation car les banques, s’il on en croit une étude du FT, vont augmenter voire doubler les bonus de façon à compenser la charge de la taxe. Certains observateurs constatent que les banques jouent également sur une revalorisation des fixes
(lefigaro.fr). Selon une étude internationale du cabinet Mercer, 65 % d’entre elles ont augmenté les salaires de base, tandis que 83 % diminuaient la part des bonus dans la rémunération. Les champions de la banque d’investissement ont augmenté de 50 % en moyenne les rémunérations fixes dans les activités marchés de capitaux depuis l’été dernier , a confié Éric Singer, chasseur de têtes dans la finance au journal Le Figaro.

commentaires (6)

Comments
  1. 2500 salariés rapportant 360 millions d’euros.
    Soit 144 000 euros par salarié concerné.
    Quand on peut envisager récupérer pour une seule personne un tel chiffre hallucinant (presqu’un million de nos défunts Francs), cela nous rappelle que la finance est un microcosme qui a complètement quitté terre par rapport au monde industriel ou des services “sérieux”.

  2. Le calcul de Mme Lagarde est donc de 2500 salaires touchant en moyenne un bonus (hors salaire de base) de 315,500 euros ((EUR360m x 2)/2500 + 27,500). Elle a bien les bons chiffres?

  3. 315ke : mince alors, où sont les millions que gagne tout trader qui se respecte ?? (et manifestement pas à Londres, où les ordres de grandeur sont les mêmes, taxe 10 à 20 fois plus élevée pour 10 à 20 fois plus de banquiers concernés).
    Certes, ça reste une somme, mais d’une part 315ke – charges sociales 20% – IR 40% = 150ke net (sans compter que les bonus en actions sont inclus, donc probablement encore moins de ‘cash’).
    D’autre part, à Paris, on a 80k foyers à revenu fiscal > 100ke pour une moyenne d’~270ke (source impot.gouv 2008), nos ‘amis’ les banquiers n’en représentent somme toute qu’une part réduite (et cohérente).
    Indépendamment de la question de la pertinence de la création de valeur, sans doute nécessaire par ailleurs, mais débat sans fin et potentiellement idéologique, un banquier ne gagne pas plus qu’un radiologue, un sportif, un présentateur télé, un politique,…
    Si on voulait récupérer du fric aux banques, il fallait nationaliser et/ou s’assurer les dividendes quand l’occasion s’est présentée.
    Mais alors couper la tête aux traders multimillionnaires, pffff…

  4. 315k euros pour les bonus moyens superieurs a 27.500 euros? Des bonus a 6 ou 7 chiffres se comptent peut etre en dizaine mais certainement pas en centaines!

    Et 2500 personnes au dessus de 27.5k, ca parait deja beaucoup…

    Aussi, taxer une certaine categorie de salaries ca me semble, comment dire… Anticonstitutionnel, non? La taxe carbone c’est pris une raclee a cause de ca.

    Aussi, que penser des vendeurs, activites sans risque qui marchent a la marge? Est-ce logique de les taxer? Pourquoi ne pas taxer les commerciaux chez les conessionnaires de voiture ou les vendeurs de la FNAC?

    Tout ceci n’est que de la demagogie populiste et le pire c’est que c’est les fines couches qui vont en patir. Un trader prend 100k de bonus, la banque paye 50% de taxe en plus, 50k, on supprime la prime de 10k de 5 mecs du BO.

    Alors, content monsieur le Legislateur?

  5. Le calcul du montant par personne semble juste hallucinant. La plupart des opérateurs gagnent à peine plus que le plafond les mauvaises années. Je ne vois pas comment on attendrait 300k par personnes…

  6. Les chiffres ne me paraissent pas surprenants. Le bonus MOYEN est de 315,500 EUR mais le bonus MEDIAN est beaucoup plus faible (je serais d’ailleurs curieux de le connaitre).
    C’est tres populiste et trompeur de parler de bonus moyen (qui par definition n’existe qu’en reve pour la plupart).

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici