☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : « Petit rappel sur le rôle incontournable des stages d’été en banque d’investissement et quelques suggestions sur ce qu’il faut faire si vous n’en avez pas »

Badge de stagiaire

Badge de stagiaire

Je ne travaille pas dans les RH, mais j’ai remarqué que beaucoup de personnes qui souhaitaient effectuer un stage en banque d’investissement n’y parvenaient pas. Le nombre de diplômés n’étant pas élevé, cette année, les banques ont réduit leur recrutement de 6 %.

Je devine ce que vous vous demandez :

  1. Pourquoi les stages sont-ils si importants ?
  2. Qu’est-ce que cela représente réellement d’effectuer un stage dans une banque renommée ?
  3. Que faire si vous n’en avez pas décroché un ?

La réponse à la première question est évidente. Les banques et toutes les autres entreprises financières vont préférer embaucher des personnes qu’ils ont eu l’occasion d’encadrer, de suivre de près et d’évaluer pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois, que de prendre le risque de recruter un mauvais candidat en utilisant le processus habituel, mais inefficace, des entretiens et tests psychométriques.

Le plus difficile est d’effectuer une bonne demande de stage et de réussir le processus de recrutement. Lorsque vous commencez votre stage, dites-vous que le plus dur est fait. Vos chances sont passées de 1 sur 100 – voire 1 sur 1 000 – à 1 sur 10. Typiquement, sur 30 stagiaires, 5 à 10 obtiennent un poste à la fin de leur stage. Tout bien considéré, c’est une belle proportion.

Cela dit, passer un été en tant que stagiaire dans un gros cabinet de conseil peut être comparé à un séjour dans un centre de redressement. Les fans de Full Metal Jacket de Stanley Kubrick voient de quoi je veux parler : debout à l’aube, travaillant dur jusque tard le soir, et le tout avec des personnes plutôt « soupe au lait ». Dans ce contexte, se faire crier dessus est assimilé à un risque professionnel.

Si vous n’avez pas à gagner de l’argent avec votre métier, j’ai entendu dire que l’Unicef proposait un stage d’été bénévole plutôt sympa.

Il y a seulement trois choses à savoir lorsqu’on est stagiaire :

  1. Soyez professionnel dans vos actes, vos paroles et votre façon de vous habiller. Attendez-vous à être observé constamment par vos collègues. Ne baissez jamais la garde. Soyez vigilant, y compris dans les soirées de rencontres professionnelles. Ne cédez pas à la tentation de l’alcool… s’il y en a, c’est pour certaines raisons !
  2. Assurez-vous d’être apprécié par vos collègues.
  3. Faites votre travail du mieux que vous pouvez et dans les délais.

C’est moins évident de justifier l’absence d’un stage sur votre CV. J’ai vu des gens créer des petites entreprises à partir de rien sur la période estivale –  l’illustration parfaite de leurs compétences entrepreneuriales et de leur esprit d’initiative. Deux points que les banques adorent.

De l’appli pour smartphones au fast-food ambulant, tout est possible ! L’essentiel est d’avoir des résultats tangibles à mettre sur votre CV et à présenter lors d’entretiens.

Autre conseil : organisez des rencontres professionnelles pendant la période estivale. Soyez attentif à la manière dont s’habillent, se comportent et s’expriment les banquiers avec qui vous dialoguez. Cela vous aidera à vous mettre dans la peau d’un professionnel de la banque d’investissement – les stagiaires ont maintes fois l’occasion de le faire en stage…

Souvenez-vous, les banquiers représentent une tribu. Ils n’embauchent que les gens qui leur ressemblent.

L’auteur travaille dans le private equity et a commencé en banque d’investissement.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici