☰ Menu eFinancialCareers

Si vous postulez chez Natixis, il ne faut plus parler de BFI mais de BGC…

croisement

Après Société Générale et BNP Paribas, c’est au tour de Natixis d’annoncer ses résultats du deuxième trimestre 2012, en attendant ceux du Crédit Agricole prévus le 28 août.

Malgré la contribution positive d’éléments exceptionnels, la filiale de BPCE a dégagé un résultat net en repli de 22%. Les revenus de la BFI sont en baisse de 16% par rapport au deuxième trimestre 2011. Aucune ligne de métiers n’y échappe : les activités Taux, Change, Matières Premières (CPM), Financements et Marchés de capitaux accusent des baisses respectives de 52%, 14% et 12%.

Dans un communiqué, la banque indique poursuivre la mise en oeuvre des orientations stratégiques de la BFI annoncées en novembre 2011. Au programme : plan de réduction des charges, activités de trading pour compte propre réduites a minima, rationalisation et recentrage des activités et des portefeuilles sur les clients et les zones géographiques prioritaires. La fermeture prévue de son courtier londonien Natixis Commodity Markets qui emploie 120 personnes à la City en est une belle illustration…

Une banque qui fait peau neuve

Lors d’une conférence téléphonique, son directeur général Laurent Mignon a par ailleurs annoncé la décision de faire évoluer la BFI vers une « Banque de Grande Clientèle ». Un changement de nom qui s’accompagnera notamment d’un déploiement du modèle « Originate to Distribute » qui se traduira par une adaptation de son organisation avec la création d’un portfolio management indépendant et le renforcement des forces de vente et de syndication.

La Banque de Grande Clientèle sera composée de deux directions : une direction « Relations clients et Conseil » permettra d’étendre l’offre de conseil, ainsi que les activités d’Equity Capital Market, et de renforcer les synergies en continuant de développer un Coverage mondial et transversal qui couvre tous les métiers de Natixis, et une direction « Financements et Solutions de Marché » qui permettra d’optimiser l’offre produits via la mise en œuvre d’une plateforme de distribution.

Au niveau du top management, les grandes manœuvres ont d’ores et déjà commencé : De Doan Tran qui dirige la banque de financement et d’investissement depuis 2010 quitte le groupe, tandis que Marc Vincent, l’actuel patron de Mediobanca France, arrive. Un accord de distribution sera annoncé le 6 août (L’Agefi, abonnement).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici