☰ Menu eFinancialCareers

Et si vous deveniez Private Banker pour… la Caisse d’Épargne Île-de-France 

Siège de la Caisse d’épargne à Paris rue du Louvre.

Siège de la Caisse d’épargne à Paris rue du Louvre.

Forte de ses 3,6 millions de clients répartis dans les 8 départements de la région, la Caisse d’Épargne Île-de-France vient de lancer sa Banque Privée située au 19, rue du Louvre à Paris, dans l’hôtel Thoynard, siège historique la Caisse d’Épargne depuis le XIXe siècle. « La création de la Banque Privée nous permet d’offrir à ceux qui ont un portefeuille en dépôt chez nous de plus de 1 million d’euros des services bancaires adaptés à leurs attentes et leur situation », a déclaré au cours d’une conférence de presse Gilles Lebrun, membre du directoire en charge du pôle Banque de détail de la Caisse d’Épargne Île-de-France.

La mission de la banque sera d’accompagner les clients (particuliers, chefs d’entreprise, cadres dirigeants, représentants des professions libérales) dans l’organisation et la valorisation de leurs actifs en élaborant avec eux une stratégie d’investissements sur mesure. D’ores et déjà, 500 clients ont déjà rejoint cette banque privée avec un portefeuille moyen en dépôt de 1,2 million d’euros. « Nous préférons parler de 500 relations car nous gérons aussi les comptes du conjoint et des enfants, ce qui était une demande très forte. Notre objectif est de doubler ce nombre de relations d’ici trois ans », poursuit Gilles Lebrun. La banque se réserve par ailleurs la possibilité d’accepter des personnes n’ayant pas un million d’euros en dépôt « mais qui ont le potentiel pour y parvenir », a précisé Bernard Comolet, président du directoire de la Caisse d’Épargne Île-de-France.

Un concept qui pourrait s’étendre…

Actuellement, la structure repose sur 11 salariés dont 7 chargés d’affaires. Mais pour atteindre ses objectifs, la banque aura besoin d’étoffer ses effectifs, d’autant plus que le dimensionnement des portefeuilles clients des chargés d’affaires a été volontairement limité à 80 relations pour garantir une bonne disponibilité et un suivi personnalisé de la situation et des objectifs de chaque client. Leur profil ? « Ce sont des chargés d’affaires en gestion privée, formés avec un DESS à l’université Dauphine, qui sont en charge de fournir un bilan patrimonial et des conseils aux clients », relève Christine Fabresse, directrice du développement Caisses d’Épargne-BPCE à propos de ceux qui travaillent déjà dans les espaces de gestion privée du groupe s’adressant aux clients dont les avoirs dépassent 75 000 euros (Investir.fr).

À ces chargés d’affaires viendront en appui des experts : juristes, fiscalistes, gérants d’actifs, ingénieurs patrimoniaux, et ce afin d’offrir aux clients toute la palette de produits indispensable à la gestion de patrimoine. Pour ce faire, la nouvelle entité compte s’appuyer sur des partenariats comme la Banque Privée 1818 pour la gestion et la sélection d’OPCVM, ou bien le groupe CNP Assurances dans le cadre de l’assurance vie. Enfin, elle sera sans doute amenée à renforcer les fonctions support, puisque le traitement des opérations sera assuré grâce à une organisation qui intègre un middle et un back-office dédiés. C’est peut-être le bon moment de proposer vos services à l’Ecureuil, sachant que si cette nouvelle banque privée rencontre un vif succès, le groupe Caisse d’Epargne pourrait étendre le concept à la France entière…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici