☰ Menu eFinancialCareers

Comment vous assurer que votre CV est lu par les robots

robosapien

Les recruteurs rapportent qu’à cause du nombre impressionnant de candidats pour un poste, les demandeurs d’emploi désespérés n’hésitent pas à envoyer systématiquement leur CV. Résultat : 50 % ou plus des candidats ne sont pas qualifiés pour le poste auquel ils postulent. Pour faire gagner du temps et de l’argent aux entreprises, le processus d’embauche est désormais presque entièrement automatisé. La plupart des grandes entreprises utilise désormais des logiciels qui filtrent les candidatures numériques.

Et ce grâce à des logiciels connus sous l’appellation Applicant Tracking Systems (ATS). Ces derniers scannent et notent votre profil, et déterminent si votre candidature est oui ou non digne d’intérêt. Ils sont censés séparer le bon grain de l’ivraie dans le processus de sélection. L’inconvénient est que beaucoup de « bon grain » est ainsi perdu.

Comment améliorer vos chances contre la machine ?

Premièrement, créez un nouveau CV pour chaque emploi auquel vous postulez. Bien sûr, les éléments de base sont les mêmes, mais chacun doit être adapté au job et à la société, et souligner vos points forts et vos compétences en adéquation avec le poste.

Deuxièmement, utilisez des mots clés. Vous avez certainement entendu parler d’eux dans des discussions sur l’optimisation des moteurs de recherche. Pour faire simple, ce sont des mots qui revêtent une certaine importance, ou qui servent de code d’accès. Dans ce cas, vous aurez besoin de ce code pour réussir à passer le portier électronique. Regardez la description du poste; si c’est « Business Analyst », vous devez vous assurer que les mots « business » et « analyst » soient mentionnés à plusieurs reprises dans votre CV. Listez aussi les compétences et les qualifications requises énumérées dans la description du poste.

Cela peut aider de voir sur quoi l’entreprise se concentre (rechercher cela sur son site web). Si elle est « axée sur le client » ou indique être une « marque de renommée » ou « globale » ou « stratégique », il y a de fortes chances pour que ces termes soient inclus dans la liste de mots clés. Mentionnez-les aussi dans votre CV.

Troisièmement, optez pour une mise en page simple. Le logiciel ATS peut être « déstabilisé » par des expressions créatives et non-traditionnelles. Eliminez donc les bullet points, tableaux et autres graphiques, au profit des tirets et astérisques. Faites en sorte que vos rubriques soient clairement compréhensibles et espacez les sections. Indiquez le nom de l’entreprise avant d’énumérer les années où vous y avez travaillé. La plupart des logiciels ont été programmés pour voir où vous avez travaillé, puis vérifier si vous y avez bien travaillé. Toute confusion peut générer une baisse de votre notation.

Créer votre CV dans un éditeur de texte tel que TextEdit ou Notepad est un bon moyen pour commencer. Cela permet de ne pas vous laisser envahir par votre créativité. Puis, quand vous finalisez un document Word, retenez-vous à nouveau. Pour le robot, c’est le contenu qui compte, pas l’apparence…

Le logiciel ATS permet de rationaliser le processus d’embauche pour les professionnels RH surmenés. Rendre votre CV plus efficace et plus ciblé les aidera – et vous par la même occasion – à faire les bonnes connexions. Cela requiert du temps et de multiples versions de votre CV. Mais cela en vaut certainement la peine. Vous avez peut être déjà été licencié. Ne vous laissez pas être écarté d’un nouvel emploi par un robot.

commentaires (0)

Comments

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici