☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « Ma première femme m’a quitté. Elle me reprochait de trop travailler à la banque. »

première

Ma carrière n’a pas été un long fleuve tranquille. Je sais que certains regardent mon parcours en se disant que j’ai eu de la chance – que tout a été facile pour moi. Mais c’est faux. J’ai dû me battre bec et ongles pour obtenir tout ce que j’ai aujourd’hui. J’ai connu aussi le rejet et l’échec. Souvent, j’ai bien cru ne pas pouvoir continuer. Trois fois, en particulier, restent vivaces dans ma mémoire. Je me rappelle ce sentiment de désespoir et d’échec comme si c’était hier.

La première fois où j’ai atteint un point de rupture dans ma carrière de banquier s’est présentée assez tôt. Je m’étais jeté corps et âme dans mon job alors que je n’étais encore que stagiaire. J’avais l’impression d’être, de très loin, l’un des stagiaires qui travaillaient le plus. Quand je mangeais, quand je dormais, même quand je respirais, ce job m’habitait en permanence. Imaginez donc mon désespoir quand la banque où j’effectuais mon stage n’a pas donné suite à ma candidature à un poste d’analyst. J’étais là, sûr de m’être prouvé que j’avais les moyens de devenir une star du métier, et mon rêve était brisé.

A la suite de cette déception, j’ai passé un bon moment à pleurer sur mon sort. Mais j’ai finalement décidé de me reprendre en main et de réessayer. C’était mon rêve, et il était hors de question de me laisser abattre sans opposer la moindre résistance. Avec le recul, je suis extrêmement reconnaissant envers mes parents et mes amis qui n’ont cessé à l’époque de m’encourager. Je sais maintenant que je ne serais jamais parvenu là où j’en suis sans leur soutien.

L’un des pires traumatismes de ma carrière en finance a été le départ brutal de ma première femme. Le motif ? Je consacrais trop de temps et d’énergie à ma carrière, et n’étais pas assez disponible pour elle. Moi qui pensais pouvoir compter sur elle à mes côtés et sur son soutien… Toutes ces dures journées passées avec l’objectif de devenir le meilleur banquier possible étaient censées profiter à notre couple. Ce fut l’un des pires moments de ma vie, qui m’a conduit à envisager sérieusement de quitter Wall Street pour toujours.

Après un long travail sur moi-même pour accepter ma nouvelle condition de divorcé, j’ai décidé d’en tirer les enseignements qui s’imposaient. Après tout, beaucoup de gens se remettent de l’échec d’une relation et parviennent finalement à être heureux. Je me suis donc jeté à corps perdu dans mon deuxième mariage, avec une nouvelle énergie, en veillant à ne pas reproduire les erreurs de la première fois. Aujourd’hui, en dépit de ma carrière à Wall Street, nous sommes un couple stable et heureux, avec deux beaux enfants.

Il y a enfin ce troisième événement marquant : le moment où j’ai voulu abandonner ma carrière après m’être vu refusé un poste de managing director chez Goldman Sachs. C’était mon objectif depuis si longtemps que l’échec fut cuisant. J’ai commencé à remettre en question tous les choix qui m’avaient conduit jusque-là. Etais-je vraiment fait pour ça ? C’est terrible de s’entendre dire par des gens qu’on idolâtre que l’on n’est tout simplement pas assez bon.

Pendant cette période compliquée, j’ai pu compter sur le soutien de mes mentors. J’étais envahi par la honte d’avoir échoué, mais leurs conseils m’ont montré la voie pour m’en sortir. J’ai dû puiser au plus profond de moi-même pour trouver la force de continuer, et ils m’y ont aidé. J’ai eu beaucoup de chances d’avoir des mentors de cette envergure pour surmonter ces moments difficiles et ces échecs.

Si j’ai appris une chose des pires flops de ma carrière, c’est qu’il ne faut jamais baisser les bras. Parfois, toucher le fond vous permet d’aller bien au-delà de tout ce que vous auriez pu imaginer.

WilowWallStreet est le pseudonyme d’un ancien managing director de Goldman Sachs, auteur du blog What I Learnt on Wall Street.



commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici