☰ Menu eFinancialCareers

Ce n’est pas vous : c’est votre CV

Banking CV problems

Les recruteurs en finance sont des trafiquants de CV. À cette période de l’année, les plus établis d’entre eux voient passer un grand nombre de CV chaque jour. Dès lors, qui peut les blâmer s’ils se montrent distants, s’ils se méfient avec raison de candidats qui prétendent être ‘innovateurs’ ou qui posent avec leur progéniture sur leur profil en ligne ?

C’est pourquoi il est conseillé de faire un ‘check-up’ de votre CV en finance avant de l’envoyer. Comporte-t-il des éléments susceptibles de faire fuir les recruteurs ? Afin de vous donner quelques conseils, nous avons demandé à un panel de recruteurs en finance et de spécialistes en CV ce qu’ils détestaient le plus. Éliminez tout ce qui se trouve sur la liste ci-dessous, sous peine de voir votre CV passer à la trappe.

1. Ne commencez pas avec une intro vous décrivant pompeusement

A défaut de savoir quoi écrire, vous pourriez être tenté de mettre en avant votre CV avec l’une de ces descriptions en italique vantant vos mérites. Sauf que les recruteurs détestent cela…

« De grâce, évitez de dire que vous êtes ultra-motivé ou dynamique dans votre profil de personnalité », explique Tom Stoddart du cabinet de recrutement Eximius. « Ce ne sont que des clichés. Ce que nous cherchons dans l’intro d’un CV, c’est quelque chose qui décrit vos compétences, pas vos traits de personnalité. Nous voulons connaître vos principales réalisations, pas savoir que vous êtes quelqu’un d’entreprenant sachant réseauter ».

2. Ne fanfaronnez pas sur votre expérience quand vous n’avez que 23 ans

De la même façon, ne vous étalez pas sur tout le travail que vous avez effectué quand vous êtes débutant. « ll y a des juniors qui disent avoir accumulé ‘une vaste expérience dans une banque de premier plan’ , ‘font partie de l’élite’ ou ont une ‘capacité de leadership reconnue’ et quand vous vous penchez sur eux vous constatez qu’ils sont en poste depuis seulement deux ans quand ils ne sont pas encore sur les bancs de l’université », explique Logan Naidu, PDG du cabinet de recrutement Dartmouth Partners. « Restez fidèles aux faits et ne prenez pas la grosse tête », conseille-t-il.

3. Ne vous contentez pas de décrire vos anciens jobs

« Les pires CV sont ceux qui commencent par : « mes responsabilités comprennent…», note Victoria McLean de la société d’aide à la rédaction de curriculum vitae CityCV. « Je ne tiens pas à savoir quelles sont vos responsabilités, je veux savoir quelle valeur ajoutée vous avez apporté dans le passé et celle que vous apporterez demain. Votre CV doit montrer à quel point vous êtes bon dans votre travail, et pas seulement être un descriptif de ce travail ».

4. N’énoncez pas des banalités

« Les gens disent souvent qu’ils sont entreprenants, dynamiques, ou ont de bonnes capacités de résistance au stress », poursuit Victoria McLean. « Mais souvent c’est une évidence. Si vous travaillez en salle de marché, bien sûr que la cadence sera rapide et l’environnement stressant . Si vous travaillez dans les M&A, il va de soi que cela nécessitera une attention particulière aux détails et être endurant. Encore une fois, ces choses-là sont évidentes ».

5. N’utilisez pas de mots dynamiques pour vous décrire à la place d’un processus

« N’utilisez pas le mot ‘innovateur’ pour parler de vous », conseille Victoria McLean. « Vous pouvez qualifier d’innovant un processus ou un système que vous avez mis en place, mais cela n’a aucun sens lorsque vous l’utilisez pour vous décrire ».

6. Evitez les clichés

Enfin, évitez de surcharger votre CV avec des fadaises du type ‘une solide expérience’, ‘un parcours éprouvé’, ‘motivé’, ‘axé sur les résultats’, ‘l’esprit d’équipe’, ‘la résolution de problèmes’ qui sont tous dépourvus de sens. Victoria McLean vous propose de les enlever. Nous aussi.


commentaires (0)

Comments

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici